NOS 15 CONSEILS POUR VOTRE FIBROMYALGIE

Vous trouverez ci-dessous une liste de conseils pour vous aider dans votre quotidien avec cette pathologie lourde qu’est la fibromyalgie. Si vus n’avez pas encore vu notre article sur cette maladie et sa possible prise en charge ostéopathique, retrouvez-le dans notre espace Conseils !

Ces différentes solutions ne guériront pas votre maladie mais vous permettront de soulager vos maux et de mieux vivre avec.

  • L’ostéopathie : mon allié !

    Comme l’indique notre précédent article, l’ostéopathie peut vous aider pour votre fibromyalgie par le relâchement des tensions musculaires accumulées et en redonnant de la mobilité. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre ostéopathe !

  • Bougez, Vivez !

    Pensez à pratiquer une activité physique régulièrement, d’intensité faible ou moyenne au vue des douleurs diffuses de votre pathologie. La fibromyalgie est certes handicapante, mais il ne faut pas pour autant délaisser le sport. Ceci entrainerait une augmentation des tensions musculaires, des contraintes articulaires mais aussi votre mal-être intérieur. Il apparaît qu’un programme d’exercices de reconditionnement physique (qui ira crescendo, d’abord doux et de faible durée puis de plus en plus intense) apporte un soulagement et une nette amélioration dans les symptômes douloureux. Bien entendu, vous devez l’adapter selon vos capacités et votre stade de douleur actuel.

    Exemple :

    • marche rapide : 2 fois par semaine
    • étirements : 30 minutes par jour
    • Yoga et exercices respiratoires : 2/3 fois par jour
  • Les étirements : pour garder souplesse et mobilité !

    Afin d’apaiser vos tensions, retrouver un bon tonus musculaire, et vous détendre, les étirements adaptés à chaque zone sensible, seront importants à inclure dans votre quotidien. Que ce soit le matin afin d’enlever cette (impression de) raideur pour vous déverrouiller ou le soir après une grosse journée de travail, ne les oubliez pas !

    Pensez à faire des exercices dans une piscine chauffée (détente des muscles, sécrétion de sérotonine)  ou aller dans les hammam, les cures thermales pour améliorer la détente musculaire.

  • La relaxation :

    Fibromyalgie et relaxation

    Les conséquences sur le physique de la fibromyalgie (douleurs, troubles du sommeil…) ont tendance à induire chez le malade des comportements négatifs : repli sur soi, « alitement dépressif »…. Pour éviter d’entrer dans cette spirale infernale, il est nécessaire de mettre en place des plages de relaxation, des pauses parfois planifiées. Des CD de relaxation peuvent également aider les patients, certains sont mis à disposition par le Centre de Lutte de la Douleur du réseau ville hôpital de Paris

  • La Zen attitude

    La méditation et la relaxation sont des techniques efficaces pour réduire votre stress, vous détendre et aider pour les migraines ou les troubles du sommeil.

    Les émotions peuvent déclencher des crises chez les fibromyalgiques. Il faudra alors trouver un moyen de vous détendre et de relâcher vos tensions internes.

    Certaines approches comme l’acupuncture, l’hypnose, la relaxation, le yoga, la gymnastique respiratoire peuvent vous aider.

    Les conséquences sur le physique de la fibromyalgie (troubles du sommeil, douleurs…) ont tendance à induire chez le malade des comportements négatifs : repli sur soi, « alitement dépressif »…. Pour éviter d’entrer dans cette spirale infernale, il est nécessaire de mettre en place des plages de relaxation, des pauses parfois planifiées. Des CD de relaxation peuvent également aider les patients, certains sont mis à disposition par le Centre de Lutte de la Douleur du réseau ville hôpital de Paris.

  • Petit zoom sur :

    Le tai-chi : cette discipline vous aidera a vous soulager des douleurs en utilisant des mouvements circulaires et continus avec lenteur et précision. De plus, il vous permettra d’avoir une meilleur maîtrise de votre respiration.

    Le yoga : il permet de soulager vos maux en travaillant votre posture, votre souffle, enlever vos tensions accumulées et renforcer les zones nécessaires.

  • Apprendre à gérer son stress :

    Si besoin faites-vous aider par un thérapeute spécialisé.

    Limiter l’accumulation de stress (le stress diminue votre seuil de tolérance à la douleur) : Yoga, méditation…

    Le stress peut être réduit avec une association de magnésium et vitamine B afin de relancer la production d’énergie.

  • Cap sur l’acupuncture

    Elle permet d’atténuer les maux articulaires et musculaires, de soulager votre fatigue persistante et l’anxiété.

  • Massez vous !

    Les massages pour vous soulager en cas de crises : massez les zones douloureuses au moment où les crises apparaissent ou s’intensifient. Restez sur la zone au moins 10 minutes. Vous aurez ci-dessous des huiles essentielles de massage qui renforceront votre travail.

    Auparavant, vous pouvez appliquer une bouillotte ou des patchs chauffants pour détendre la zone avant le massage.

  • Un bon sommeil !

    Les troubles du sommeil sont une des composantes de majeures de la fibromyalgie, c’est pourquoi le malade doit apprendre à gérer ses périodes de repos :

    • Dormez suffisamment ;
    • Fractionnez les efforts et planifiez des siestes brèves (15 minutes maximum) ;
    • Aménagez une chambre à coucher confortable pour un environnement favorable ;
    • Privilégiez un coucher avant 23 heures.

    Ceci vous permettre aussi de réduire la prise de tranquillisants (benzodiazépines) et de somnifères hypnotiques. Le sommeil peut être amélioré grâce à la mélatonine qui permet de recaler l’horloge bioloqique dans plus d’un cas sur deux . Prendre 1 gélule le soir une heure avant le coucher, pendant plusieurs mois. N’oubliez pas de demander l’avis de votre pharmacien/médecin.

  • Alimentation : une approche qui peut grandement vous soulager !

      • Une carence nutritionnelle (malnutrition) pourrait accentuer les douleurs. N’hésitez pas à en parler à votre médecin afin d’effectuer un bilan biologique;
      • A éviter : l’aspartame, le glutamate, les sucres raffinés, les excitants (café, thé), les produits laitiers, les charcuteries ou viandes rouges, les aliments contenant du gluten (potentielle baisse de la fatigue si vous les éliminez), les aliments contenant de la levure (aggravant les douleurs articulaires), légumes de la famille des Solanacées (pommes de terre, tomates, aubergines, poivrons, etc.), faire attention aux légumes verts et oublier la junk food !
      • A consommer : aliments frais, oméga 3, noix et graines de lin, épinards, myrtilles, noix de cooc, miel, gingembre, cerise, piments, ail.
      • Habitudes : prenez vos repas à heures régulières.
  • Mon système immunitaire :

    La composante auto-immune de cette maladie, enfin, ne doit pas être négligée, car la maladie pourrait s’expliquer par un dérèglement du système immunitaire associé à des facteurs environnementaux (pollutions) ou médicamenteux (vaccinations). Les fibromyalgiques pourront donc prendre un immunomodulateur qui protège les cellules des agressions immunitaires. Pensez à en parler avec votre médecin traitant.

  • Huiles essentielles

    L’huile essentielles  :

    •  pour la douleur : camomille, d’eucalyptus citronné;
    • pour le sommeil :de mandarine jaune, de petit grain bigaradier;
    • pour la fatigue :d’épinette noire;
    • de massage : de lavande, l’huile de gaulthérie, l’huile de menthe poivrée, l’huile d’amande douce, l’huile de Jojoba ou de monoi.

    Chaque huile peut être utilisée différemment : demandez l’avis d’un spécialiste absolument quant à la posologie d’une huile. Massez les endroits douloureux 2 à 3 fois par jour. Plus la zone est étendue, plus il faut diluer les huiles essentielles.

    Attention, il existe des effets indésirables potentiels en utilisant des huiles essentiels. Pensez à vous renseigner auprès d’un spécialiste avant de les consommer.

  • Homéopathie

    • Colocynthis pour les douleurs articulaires;
    • Arsenicum Album en 4 Ch pour l’agitation, les brûlures, l’anxiété;
    • Hypericum 30 CH : 5 granules chaque matin;
    • Alumina en 12 Ch pour la fatigue chronique;
    • Rhus toxicodendron 15 CH : pour le stress et l’irritabilité;
    • Ferrum Metallicum pour les douleurs aux épaules;

    N’oubliez pas de demander la posologie à votre pharmacien !

    Attention, l’avis d’un spécialiste en homéopathie est primordial afin d’éviter des effets indésirables et savoir la posologie à utiliser.

  • Aides grâce à un apport en nutriments :

    • Silicium organique (pour régénérer le collagène) : 2 fois 2 cuillerées à soupe par jour.

    • Huile de périlla (pour restaurer la fluidité des membranes cellulaires) : 1 cuillerée à café avant les deux repas.

    • Dol’arom (complexe d’huiles essentielles contre la douleur) : boire 30 gouttes et masser les zones douloureuses avec cette solution.

    • Desmodium (le desmodium est le meilleur nutriment de la cellule hépatique) : 1 gélule pendant les deux repas.

    • Probioplex (pro et prébiotique) : 2 gélules par jour.

    • Chlorophylle (la chlorophylle est un régénérateur sanguin qui agit sur notre hygiène digestive) : 2 gélules avant le dîner.

Le petit plus

L’ostéopathie est conseillée dans la prise en charge de la fibromyalgie afin de vous redonner une meilleure mobilité et une meilleure qualité de vie.